Plus de 100.000 tonnes de bœuf, de porc ou d'ailes de poulet ont été saisies par les autorités chinoises dans le cadre d'une vaste campagne de répression nationale contre des trafiquants de viande avariée. Dans certains entrepôts, de la marchandise était stockée depuis 40 ans. A l'époque,  Mao Tsé-toung était encore au pouvoir. "C'était d'une odeur insoutenable, et j'ai presque vomi quand j'ai ouvert les portes", a déclaré un officiel de la province du Hunan.

Pas moins de 14 gangs de trafiquants de cette viande avariée ont été démantelés à travers la Chine au cours d'une opération des autorités sanitaires conclue mi-juin.

Leurs stocks de viande provenaient de "régions frontalières" avec le Vietnam, là où des cargaisons peuvent être introduites en évitant les contrôles, expliquait de son côté un site internet officiel du gouvernement provincial du Hunan.

Des officiels du Guangxi, région frontalière du Vietnam, ont précisé au China Daily que certaines des viandes examinées par les autorités étaient "vieilles d'au moins quarante ans"... ce qui signifie que certains stocks ont été découpés et empaquetés à une époque où le fondateur de la République populaire Mao Tsé-toung était encore en vie.

Source : gqmagazine