Le président des Républicains, lors des universités d'été de son parti à La Baule (Loire Atlantique), a vu sa langue fourcher. Alors qu'il expliquait que la France s'était toujours rangée du côté des opprimés, l'ancien président de la République a déclaré durant son allocution que "la France a toujours été du côté des dictateurs."

 

C'est ce qu'on appelle un joli lapsus dont il se serait bien passé... Nicolas Sarkozy a continué son discours sans corriger son erreur.