Un travailleur de la centrale de Fukushima est soudainement décédé le week-end dernier, une poignée d'heures après avoir oeuvre sur le site, a indiqué lundi soir Tepco, compagnie gérante du complexe saccagé par le tsunami de mars 2011.

l s'agissait d'un ouvrier employé par une des centaines de sociétés sous-traitantes intervenant à Fukushima Daiichi, a précisé Tepco. Âgé d'une trentaine d'années, il avait travaillé trois heures samedi matin sur le chantier de construction d'un "mur de glace" pour cerner les réacteurs détruits et stopper les flux d'eau contaminée.

"Revenu au bureau (situé à 20 km du complexe atomique), il a dit se sentir mal et a été conduit d'urgence à l'hôpital où son décès a été confirmé en début d'après-midi", explique Tepco. "Nous sommes en train d'examiner si la cause encore inconnue de sa mort est liée ou non à la tâche effectuée".

Au moins deux décès ont eu lieu précédemment sur le site de Fukushima ou à la suite de travaux à la centrale, mais aucun n'a été attribué à la radioactivité ambiante.

Ces derniers jours, un des vétérans du site a souligné sur internet la pénibilité des conditions dans lesquelles les ouvriers travaillent en été à Fukushima, sous un soleil de plomb, avec des températures de près de 40 degrés à l'ombre, le tout en combinaison, avec un casque, un masque, des bottes et des gants.

Source : tempsreel.nouvelobs