C’est ce qu’on appelle faire une entrée fracassante. Edward Snowden, l’ancien contractuel de la NSA et accessoirement l’homme à l’origine des révélations sur les programmes de surveillances des services de renseignement, a ouvert mardi un compte Twitter auquel plus de 700 000 utilisateurs se sont abonnés. Son compte Twitter, @Snowden, a été certifié par l’entreprise de San Francisco qui compte plus de 300 millions d’utilisateurs actifs de par le monde.

Snowden ne s’est abonné qu’à un seul compte Twitter : le compte officiel de son ancien employeur, la National Security Agency. Dans son profil, il écrit « j’ai travaillé pour le gouvernement, maintenant je travaille pour le public » et il s’identifie comme membre de la direction de la Fondation Freedom of The Press qui a pour mission de « défendre et soutenir la transparence dans le journalisme face à l’adversité ».

Son tout premier message « Can you hear me ? » (m’entendez-vous ?), est une référence ironique à un slogan publicitaire de l’opérateur américain Verizon, dont Edward Snowden avait révélé la collaboration avec les programmes d’espionnage des services de renseignements comme la NSA. 
 




Très vite, le message a été retweeté des milliers de fois (plus de 80 000 à l’heure actuelle et plus de 72 000 fois mis en favori).

S’adressant à l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson dans son second message, Edward Snowden a fait allusion aux nouvelles informations relatives à la planète Mars et a fait une plaisanterie sur la difficulté qu’il éprouve à trouver un asile après que le gouvernement américain a fait savoir au monde entier qu’il souhaitait le voir de retour sur sa Terre Natale pour y subir un « procès équitable ». « @neiltyson merci pour l’accueil. Et maintenant, nous avons de l’eau sur Mars ! Penses-tu qu’ils inspectent les passeports à la frontière ? Je le demande pour un ami ». Il faut rappeler que, depuis juin 2013, Edward Snowden vit en exil en Russie où il a commencé petit à petit des activités.

L’authenticité de son compte a également été vérifiée par The Intercept, un organe média en ligne qui est dirigé par le journaliste d’investigation Glenn Greenwald. Ce dernier a remporté un prix Pulitzer pour ses articles publiés dans le journal The Guardian qui se sont appuyés sur les documents fournis par Edward Snowden. Ben Wizner a confirmé à The Intercept que Snowden va écrire dans son propre compte et le gérer. 

Edward Snowden, accusé d’espionnage et de vol de biens du gouvernement, risque 30 ans d’emprisonnement pour ces crimes s’il est reconnu coupable. 

A la question de savoir s’il se considère comme héro ou traître, la réponse semble être ni l’un ni l’autre. Dans un de ses tweets il écrit : « @neiltyson Héro, traître – je suis juste un citoyen avec une voix ».

Source : Twitter Edward Snowden relayé par : developpez