Enfin ! En janvier 2015, le taux de chômage a baissé. "C'est un encouragement", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls. Sauf que cette baisse, vantée par tous les ministres du gouvernement, est un trompe l'oeil comme l'a détaillé Libération. Certes, pour la première fois depuis des mois, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité (la fameuse catégorie A) a baissé de 19 100 inscrits et s'établit à 3 481 600. Soit une baisse du taux de chômage de 0.5%.

"Problème : dans le même temps, le nombre de chômeurs ayant exercé une activité réduite (catégories B et C) a progressé de 35 200, en hausse de 2,3 %", relève Libé. Au total, on assiste donc bien à une hausse globale du chômage, toutes catégories confondues. Le nombre de chômeurs"tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi", atteint 5 232 100 inscrits. "Un chiffre en hausse de 0,3 % sur un mois, et de 6,2 % sur un an", constate Libé. Pas très rassurant donc, mais le gouvernement n'a bien évidemment communiqué que sur le chiffre qui l'arrange, celui de la catégorie A.


*** Source
- Luc Peillon, "Chômage : une baisse trompeuse", Libération, 26.02.2015