La rédaction : Jean Charles Duboc, vous êtes ancien pilote de ligne sur Air France et créateur du site « Alerte éthique ». Le principal dossier que vous souhaitez révéler au grand public est le détournement des indemnités de la guerre du Golfe de 1991

Cette année là, l’opération « Division daguet » est composée de 18000 militaires qui furent exposés à des charmes chimiques dans des zones polluées par des particules d’uranium appauvri et par une multitude d’autres produits toxiques. A ce jour on sait que 25 à 30% des anciens combattants ont développés des pathologies qui ont causées des lésions neurologiques irréversibles et des décès. Les américains appellent cela le « Syndrome du golfe » qui toucherait, d’après les statistiques américaines, près de 3.000 à 4.000 de nos anciens combattants…Pourquoi avoir décidé d’enquêter sur ce dossier ?

J.C Duboc : Lors de la guerre du Golf j’étais pilote sur long courrier dans la région et l’information que j’ai eu est que François Mitterrand aurait dérobé les indemnités de la guerre du Golf versé par le Koweït, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis, au titre des frais de guerre …Apprenant cela, j’ai pendant 15 ans, écrit à tous les ministres des finances qui se sont succédés…J’ai reçu une seule réponse dans laquelle on m’expliquait que c’était « SECRET FISCAL ».

La rédaction : Dans votre enquête vous avez identifié ceux que vous appelez les mafieux roses qui auraient dérobés, eux aussi, des milliards…Qui sont-ils ?

J.C Duboc : Je ne vais pas donner de noms…(Gêné NDR)

La rédaction : Ce sont des politiciens Français ? Des socialistes ?

J.C Duboc : Oui

La rédaction : Certains sont au gouvernement aujourd’hui ?

J.C Duboc : Oui

La rédaction : Qui ? Fabius par exemple ?

J.C Duboc : Oui par exemple…D’ailleurs je lui ai écrit, j’aurai aimé qu’il me réponde surtout que ce ne sont pas des accusations légères…Malgré ce silence les Français commencent à s’en rendre compte…Mais c’est à un point qu’on ne peut même pas imaginer…C’est bien pire que ce qu’ils savent…

La rédaction : Vous diriez que la majorité des gens ne veulent pas voir ces malversations ?

J.C Duboc : Le problème est qu’il y a des faiseurs d’opinions, ce sont les médias de masse et la presse qui sont aux mains des grands systèmes financiers. On est dirigés par des gens qui sont obsédés par le pouvoir et qui sont complètement déconnectés de la réalité…La preuve en est les politiques qui ont travaillé dans une entreprise…Ils ne sont pas nombreux…C’est cela qui les déconnecte de la réalité…Et en plus parmi eux, ceux qui savent n’ont pas le courage de dénoncer les faits de corruptions.

Source : BTLV (Entretien réalisé par Bob Bellanca / La suite en direct ce soir en accès libre à 23H sur www.bob-toutelaverite.fr ou en podcast dès demain)