Le ministre irakien des Transports Kadhum Finjan Al-Hamami a défendu en public la théorie fantasque selon laquelle la civilisation Sumer de Mésopotamie avait déjà découvert une planète il y a plusieurs millénaires.

Aujourd’hui, on ne parle que d’Elon Musk et de Richard Branson, les nouveaux aventuriers de l’espace. Mais il y a plus de 5 000 ans, en Mésopotamie antique (l’actuel Irak), un peuple faisait déjà décoller des navettes spatiales à la conquête de nouvelles planètes.

Oui, vous avez bien lu. On parle de Sumériens, sans doute l’une des plus anciennes civilisations de notre planète ayant vécu au IIIe siècle avant JC, montant à bord de vaisseaux pour découvrir l’univers. Cette théorie un brin fantaisiste il faut l’avouer, c’est le ministre des transports irakien Kadhum Finjan Al-Hamami qui l’a soutenue lors d’une allocution devant la presse, comme l'a repéré The Independent.

   

"C'est de là que partaient des navettes spatiales vers d'autres planètes"

Le directeur du centre de recherche des études chiites (CASS) Hayder al-Khoei a partagé un extrait vidéo de la scène sur Twitter le 30 septembre dernier. On y voit, derrière une rangée de micros, le ministre irakien des Transports déclarer à propos du site de Nasiriyah, au sud de Bagdad :

"Les premiers aéroports construits sur Terre l’ont été à cet endroit. Ce lieu est le plus adapté pour le décollage et l’atterrissage des avions puisqu’il est dépourvu de phénomènes météorologiques qui perturbent d’habitude ces appareils. Les Sumériens savaient que cette terre et son atmosphère étaient idéales pour voler et c’est de là que partaient des navettes spatiales vers d’autres planètes. Ils ont d’ailleurs été les premiers à découvrir la 12e planète".

 

 

Une déclaration raillée sur les réseaux sociaux

Le ministre Kadhum Finjan Al-Hamami relaie là les théories de plusieurs "grands historiens des études sumériennes" selon ses dires. Il cite notamment Zecharia Sitchin, écrivain d’origine soviétique et auteur du livre "La 12e planète" dans lequel la création de l’humanité est attribuée aux Annunaki, des soit-disant divinités sumériennes extraterrestres venues de la planète Nibiru, la fameuse 12e planète. Et il évoque aussi l’assyriologue – le nom des spécialistes de la Mésopotamie – Samuel Noah Kramer, auteur de "L’Histoire commence à Sumer".

Une déclaration surréaliste forcément raillée sur les réseaux sociaux. Amer Al-Kubaisi, journaliste pour Al Jazeera en Irak, a lui aussi tweeté la vidéo avec pour commentaire : "Cet imbécile est l’actuel ministre irakien des Transports, vous y croyez ?" Mais Kadhum Finjan Al-Hamami, lui, reste convaincu : "C’est un sujet long et profond, et peut-être que les historiens eux-mêmes ne le connaissent pas".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Source : mashable.france24