Si la Banque Centrale Européenne a décidé de faire marcher la planche à billet avec le 'QE' Draghi, d'autres n'ont pas lésiné à l'impression de faux billets en 2014. L'année fut riche en la matière ! Au seul second semestre, la BCE a retiré de la circulation 507.000 faux billets (331.000 au 1er semestre 2014). Ils marquent une augmentation de 43,6% des saisies par rapport au second semestre 2013 (+53,2% de croissance séquentielle). Sur la période, le montant du préjudice représente environ 19,7 millions d'euros, dont l'essentiel en coupures de 20 euros et de 50 euros.

Plus de la majorité des billets sont de 20 euros

Les billets de 20 et 50 euros sont les valeurs les plus fréquemment contrefaites. Les billets de 20 euros représentaient 60% des contrefaçons du 2e semestre 2014, loin devant les coupures de 50 euros (26% des billets saisis). Au total, ces deux valeurs pèsent pour 86% des volumes de contrefaçons. En revanche en valeur, les deux coupures représentent des montants quasiment équivalents de préjudices avec 6,08 ME en coupure de 20 euros et 6,6 ME en billets de 50 euros. Les billets de 100 euros, pour lesquels la vigilance est souvent accrue à l'usage, représentent 8% des contrefaçons saisies mais tout de même 4 ME de valeur faciale.

Un foyer géographique de saisies contenu à l'Europe

La BCE tient cependant à rassurer... Le nombre de billets contrefaits demeure limité au regard des 17,5 milliards d'euros de billets en circulation fin 2014. Les contrefaçons ne se retrouveraient guère hors du périmètre européen d'échanges, le dollar restant roi à l'international. Ainsi, 97,5% des faux billets ont été saisis dans les pays de la zone euro. Seulement 2% ont été détectées dans des Etats membres de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro, et moins de 0,5% dans d'autres régions du monde. Le billet de 20 euros étant le plus contrefait et après les nouvelles coupures de 10 euros de la série Europe lancées en septembre 2014, la BCE mettra en service, le 24 février prochain, son nouveau billet de 20 euros aux éléments techniques de sécurité renforcés.

Source : http://www.boursier.com