Le président d'honneur du FN aurait détenu un compte caché chez HSBC, puis à la Compagnie bancaire helvétique à travers un trust placé sous la responsabilité légale de son majordome.

Selon les informations de "Mediapart", celui qui est toujours président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a détenu un compte caché chez HSBC, puis à la Compagnie bancaire helvétique (CBH) aux Bahamas. Le tout pour un montant de 2,2 millions d'euros, dont 1,7 en lingots et pièces d'or. 

Le montage financier, un"trust", était placé sous la responsabilité légale de son majordome, Gérald Gérin. Lequel est trésorier des associations de financement Cotelec et Promelec. 

Des informations transmises au parquet de Nanterre 

Ces informations ont été transmises au parquet de Nanterre par le service antiblanchiment Tracfin, alors qu'une enquête préliminaire est ouverte à Paris depuis fin 2013 sur le patrimoine du fondateur du Front national. Enquête déclenchée après un signalement de la Commission pour la transparence financière de la vie politique.

Une autre enquête est également en cours sur le financement des campagnes électorales du FN. Six personnes ont été mise en examen. 

                                     

Agé de 41 ans, Gérald Gérin apparaît sur l'organigramme du FN en tant qu'assistant de Jean-Marie Le Pen. Il a également été élu au conseil régional PACA en 2010, puis candidat aux législatives dans les Bouches-du-Rhône en 2012. 

Source : tempsreel.nouvelobs