L'Occident se fixe pour but non seulement d'affaiblir la Russie, mais aussi de saper l'autorité de son président Vladimir Poutine et, finalement, de le remplacer par un dirigeant plus docile, estime Vladimir Kozine, conseiller du directeur de l'Institut russe des recherches stratégiques.

"Deux objectifs sont actuellement formulés: l'un — minimal — consiste à  ruiner le prestige de notre président et l'autre — maximal — à renverser ce dernier pour mettre à sa place un leader prêt à obéir sans rechigner à toutes les injonctions de l'Occident. Une sorte de monsieur oui-oui", a déclaré mardi M. Kozine à la radio Sputnik.

L'expert est toutefois persuadé que l'Occident n'arrivera à affaiblir la Russie ni politiquement et ni économiquement. 

"La Russie restera une grande puissance tant sur le plan militaire qu'économique. Elle continuera à pratiquer une politique indépendante sur la scène internationale", a conclu l'analyste.

Source : sputniknews